Le site Physique-Chimie de l’académie de Guyane

La Classe Inversée : Etude bibliographique (GRAC)

Au cours de l’année 2016-2017, un groupe de professeurs de physique-chimie a travaillé sur la classe inversée. Vous trouverez ci-dessous une synthèse bibliographique. Une dizaine d’études ont ainsi été synthétisées, et les informations concordantes ont été résumées dans différentes catégories.
Cet article a été publié dans le cadre du GRAC 2016-2017 "Classe inversée", nous vous invitons à poursuivre votre lecture à l’ensemble des travaux réalisés.

Ambiance de classe / cohésion de la classe

La classe inversée favorise un climat scolaire plus humain à travers lequel les élèves interagissent et peuvent échanger avec le professeur de façon plus libre. Elle développe l’activité des élèves.
Toutefois, l’introduction de la classe inversée en classe apporte aussi plus de dynamisme et peut engendrer des déplacements, une participation orale plus intense.
 

Motivation

 
Les études montrent une plus grande implication des élèves. Les élèves sont plus actifs en classe que ce soit à l’écrit comme à l’oral. L’effet se ressent également sur le long terme (pas d’effondrement des résultats en fin d’année). L’estime de soi est renforcée.
Un certain nombre d’élèves reste toutefois réticent au visionnage des capsules. Se lancer dans cette approche sous-entend un contrat nouveau entre l’enseignant et les élèves qu’il convient de rendre explicite d’où la nécessité d’une communication préalable.
 

Humeur face au travail/ambiance de travail

La classe inversée joue un rôle positif sur l’ambiance en classe et face au travail.
Côté élève, on note une augmentation de la confiance en soi, un développement et une amélioration de l’autonomie, une meilleure adhésion des élèves. La différenciation des rythmes de travail permet une adaptation aux différents profils.
Côté enseignant, cela peut renforcer le travail d’équipe malgré d’éventuelles difficultés d’harmonisation interdisciplinaire.
Cependant, la classe inversée refondant le lien entre le professeur et sa classe, sa pratique peut être rendue plus difficile si le contexte scolaire ne s’y prête pas. Il est nécessaire de communiquer avec la communauté éducative pour expliciter cette pratique.

Autonomie

L’utilisation de la classe inversée permet de développer l’autonomie des élèves (jusqu’à près de 80% des élèves en progrès selon les études) en consacrant plus de temps à l’apprentissage de l’autonomie. En effet, les élèves ne font pas qu’apprendre des notions, ils construisent des méthodes, des savoir-faire. Les élèves se mettent plus rapidement au travail, avancent à leurs rythmes et se sentent moins stressés pour réaliser les activités, seuls ou en groupe.
Résultats scolaires
L’ensemble des études montre une amélioration des résultats scolaires avec l’utilisation de la classe inversée. Les quelques études chiffrées annoncent une amélioration allant de 60 à 75%. Certains élèves ne parviennent pas néanmoins à progresser par cette méthode.
Ce sont principalement les élèves moins performants initialement qui progressent le plus par cette approche.
Si dans l’ensemble les résultats des élèves progressent, certains élèves ne parviennent pas à accrocher à cette approche et leurs résultats peuvent baisser. Il s’agit le plus souvent d’élèves en réussite avec la méthode “classique”.
Il convient de prendre le temps de les initier en respectant une certaine progressivité des difficultés (on pourrait commencer par des travaux plus ou moins faciles) et éventuellement de proposer en plus des capsules des documents attractifs comme des petits textes.
Concernant cette publication, l’évaluation de la plus-value de cette approche ne peut être que descriptive car les échantillons sont faibles.

Construction de la classe inversée

La construction des capsules demande un soin particulier (privilégier les capsules courtes, avec des images et mise en voix de qualité, personnelles si possible, adaptées aux besoins). Une réflexion didactique préalable plus précise et détaillée est nécessaire (gestion du temps, quantité et articulation des tâches). Cette anticipation permettra de transmettre les ressources suffisamment en amont, comme de gérer le travail effectué par les élèves en aval.
Cependant, le temps de préparation est globalement plus important par cette approche, notamment si le professeur se lance dans la création de ressources (vidéo par exemple) d’où la nécessité de mutualiser et d’utiliser les sites de ressources.
L’accès matériel et particulièrement à internet peut être limitant notamment dans les sites les plus isolés.
Enfin, la définition de la classe inversée manque de consensus et se limite trop souvent à un travail à faire à la maison sur ordinateur et néglige le retour en classe.

 

Bibliographie
Télécharger cet article : Enregistrer au format PDF
Accès rapide


Eduscol

Siène

Tactiléo

Magistère

Eduthèque

TraAM

Myriae


©2017 Académie de la Guyane - Tous droits réservés | Mentions légales